Blog

Talking about what can't be described.

Retraite d’automne. Le yoga rencontre le qi gung taoïste dans la série du lavage de la moelle.

Le classique du lavage de la moelle vous sera enseigné par Ram Chatlani, du 1er au 10 novembre 2014 à Tourné. C’est une retraite résidentielle intensive de dix jours, visant à apprendre cette forme et à partager quelques-unes des délicieuses subtilités de cette série de mouvements de qi gung-yoga.


Cette forme propose une expérience directe de l’intelligence supérieure du corps comme le guérisseur le plus efficace. 
Les praticiens de yoga en particulier, trouveront ces formes ouvertes à une compréhension plus profonde des asanas du hatha yoga classique.

Dans cette série, les os se tordent jusqu’à leur cœur alors que la moelle s’anime, les tendons et les ligaments s’étirent, les muscles spiralent. L’air stagnant est expulsé, l’énergie stagnante est recyclée rapidement. Les organes prennent vie, le sang est rafraîchi et revigoré. Le système nerveux ralentit, se met en harmonie avec le corps, son excès de chaleur est expulsé.

Les méditations associées, menées au cours de la retraite permettent à l’esprit une ouverture afin de se détendre profondément, augmentant ainsi la capacité à supporter le stress. 
Il s’agit d’une forme vraiment importante attribuée au moine Da Mo. Je l’ai apprise en étudiant d’autres formes : j’ai reçu des instructions de différents professeurs reconnus de tai-chi, de qi gong et de ba gua, tels le Maître B.K Frantzis, Paul Lundberg (fondateur du shiatsu College de Londres) et mon bon ami et professeur depuis de nombreuses années JimSi So.

Cette série est composée de 24 formes. Chaque forme a un élément dynamique qui exige le transfert du poids, le mouvement des bras et une technique de déplacement spécifique. Le corps bouge, se tord, se plie dans des directions différentes, se déroule, saute et s’enracine. 
Cet enseignement du lavage de la moelle présente un principe fondamental et très efficace : la source de chi, la source de l’esprit, le plus grand professeur et guérisseur.  Afin d’être le plus efficace, il doit être abordée sans concepts préalables. Un véritable « mystère » est cultivé autour de certains enseignements et méthodes afin d’éloigner les étudiants de leurs prédispositions conceptuelles.

L’approche la plus simple et efficace est la volonté d’apprendre les mouvements, de vouloir les explorer et de les mettre en pratique, d’oser ouvrir l’esprit à l’intelligence naturelle à l’oeuvre dans notre univers. Ainsi vous apprendrez à partir de votre propre corps, lieu d’expérimentation par excellence.

De toutes les formes de qi gong, tai-chi et ba gua que j’ai pratiquées depuis plus de trente ans (et plus dans le yoga, indien et tibétain), cette série du lavage de la moelle fournit la pratique la plus complète, la pratique la plus définitive et facilement accessible pour améliorer les performances, pour renforcer le corps et l’esprit. .Il touche à toutes les composantes du corps physique, il agit sur tous les types de matérialités présents dans le corps physique.

C’est ainsi que je l’ai vécu et c’est pourquoi je vous propose de vous l’enseigner.
 J’ai pratiqué cette forme depuis près de vingt cinq ans. Si je ne pouvais pratiquer qu’une seule forme, je choisirais probablement celle-ci. J’ai vu comment au fil des années, depuis que je l’ai apprise à l’âge de 30 ans, et maintenant âgé de 56 ans, mon esprit et mon corps se sont adaptés, ouverts, et ont grandi en accord avec mon processus de vieillissement. Quand j’apprenais cette forme, je pratiquais également le tai-chi et le ba gua, et j’avais déjà une bonne maîtrise de plus d’une centaine d’asanas issus de nombreuses années de pratique du yoga.

Le classique du nettoyage de la moelle est une forme très efficace, comme aucune autre forme. Pendant la retraite, vous recevrez tous les détails spécifiques de l’alignement externe. En interne, vous recevrez les détails de l’alignement corps/esprit qui vous permettra d’adapter votre esprit dans chaque posture différente. 
La méthode favorise la libre circulation du mouvement et encourage un esprit non conceptuel. Ceci est facilement réalisé dans le lavage de la moelle quand la pensée conceptuelle est abandonnée.

C’est exactement ainsi que Bodhidharma enseignait : il suffit de faire les mouvements avec attention. Vous répondrez à votre intelligence supérieure directement. Il faut du temps, mais avec patience, vous enlèverez les concepts couche après couche et pourrez profiter en profondeur de chacun des mouvements. C’est ainsi que Patanjali, le grand maître de yoga nous a encouragés à embrasser le divin : dans le mouvement et dans l’immobilité. Postures, mouvements, même le nom donné à chaque forme, suscitent des réactions émotionnelles et mentales. Pour libérer cette réponse et aller plus loin vers la source de la forme, l’esprit lui-même contribue à éliminer les limites conceptuelles.

Pour réserver une place pour cette retraite ou pour toute question, contactez Paula par email ou consultez le site Web de Tourné pour plus de détails.

Leave Reply

You must be logged in to post a comment.