Blog

Talking about what can't be described.

All About Change

En français dessus]

Writing on the morning the UK has decided to leave the EU, many people are faced with the uncertainty of impending change.

Significant events cause us to look more intently at what will change, how things will change.

For what should I prepare? The I Ching, and by extension, the practice of ba gu ch’ang is one of the oldest books that provides answers to the such questions.

When there is a significant change, we feel it. It usually causes us to look to make predictions, to see how best to act or not act in view of the change.

The I Ching, principally a divination text, provides the philosophical support of over 2,500 years of commentaries, but it is the practice of ba gua circle walking that provides direct experience.

Where the I Ching makes us think about how to act, ba gua is the very act of change, it is the energy of change perceived directly and it is the clarity of mind out of which change emerges and through which it is observed.

This is relevant not because energy is considered superior to thought, but because direct experience of the energy of change has an impact upon the nervous system and upon our response to change. Thought tends to confuse us, clear, cool observation through physical movements that are associated with one of the codes of the cosmos [the eight trigrams, yin and yang combining] leads towards wisdom in the face of change. That wisdom includes non thought based right action.

Rather than being fearful of change or trying to impose change of a particular type, direct experience of the I Ching, through ba gua practice, provides the means to better understand, to be able to fully embrace the reality of change or the wish to impose change. The mind is clear, the emotions are more stable, the physical body becomes more able, more flexible, more alert.

Ba Gua is a gift. It is the gift of the marriage of two great traditions: the monastic tradition of the hermits and the combative tradition of martial artists.

Like all marriage, their must be a practical benefit. What ba gua offers the modern meditation practitioner is a cool head in the face of frenetic activity and straining emotions. It offers an exercise regime renowned for aiding longevity and for the resolution of problems connected with the inevitability of change.

On the day that Europe shakes a little, it is comforting to be able to “walk out” any problems, to be soothed by the inevitability of change rather than irritated by it.

Maintenant que le Royaume-Uni a décidé de quitter l’UE, beaucoup de gens sont confrontés à l’incertitude du changement imminent.

Les événements marquants nous font regarder plus attentivement ce qui va changer, comment les choses vont changer.

Pour quoi dois-je me préparer? Le I Ching, et par extension, la pratique de la ba gu ch’ang sont parmi les livres et méthodes les plus anciens qui fournit des réponses aux telles questions.

Quand il y a un changement significatif, nous le sentons. Il nous amène à faire des prévisions, pour trouver la meilleure façon d’agir ou ne pas agir en vue du changement.

    Le I Ching, principalement un texte de divination, fournit un soutien philosophique de plus de 2500 ans de commentaires, mais c’est la pratique de la marche en cercle du ba gua qui nous ouvre à une expérience directe.

Lorsque le I Ching nous fait réfléchir sur la façon d’agir, ba gua est l’acte même du changement, il est l’énergie du changement perçu directement et il est la clarté de l’esprit sur lequel le changement émerge et à travers laquelle il est observé.

Cela est pertinent non pas parce que l’énergie est considérée comme supérieure à la pensée, mais parce que l’expérience directe de l’énergie du changement a un impact sur le système nerveux et sur notre réponse au changement. La pensée a tendence de nous faire rentrer dans la confusion; par contre, les mouvements physiques du ba gua nous conduit vers la sagesseet la compréhension claire du changement. Les mouvements, les changements de paume, sont associés à l’un des codes du cosmos, les huit trigrammes le produit de la combinaison du yin et le yang. C’est en tournant, cerclant, que les lien entre l’espace-clarté, le yin et le yin et les trigrams devient evident comme expereince effectivement hors des noms et traditons.

Plutôt que d’avoir peur du changement ou d’essayer d’imposer le changement d’un type particulier, l’expérience directe de l’I King, grace à la pratique du ba gua, fournit les moyens de mieux comprendre la réalité du changement ou de la volonté d’imposer changement. L’esprit est clair, les émotions sont plus stables, le corps physique devient plus capable, plus souple, plus alerte.

Ba Gua est un cadeau. Il est le don du mariage de deux grandes traditions: la tradition monastique des ermites et la tradition combative des artistes martiaux.

Comme tout mariage, il doit y avoir un avantage pratique. Ba gua offe le praticien moderne un moyen de méditer en mouvement. Cela nous aide de trouver le calme face à l’activité frénétique, les emotions rudes. Il offre un régime d’exercice réputé pour aider la longévité et pour la résolution des problèmes liés à l’inévitabilité du changement.

Le jour où l’Europe secoue un peu-troisième changement de paume- il est réconfortant de pouvoir “sortir” des problèmes, d’être bercé par l’inévitabilité du changement plutôt que irritée.

Leave Reply

You must be logged in to post a comment.